SEO, SEA : ces techniques qui rendent votre entreprise plus visible que jamais

En vous disant qu’il est essentiel pour votre entreprise de posséder un site web à l’heure où plus de 4 milliards d’individus* utilisent internet dans le monde, on ne vous apprend rien.

Toutefois, vous ne mesurez peut-être pas encore l’importance du positionnement de ce site dans les résultats des moteurs de recherches comme Google.

 

En effet, une étude réalisée par l’équipe de business2community en novembre 2017 révèle que 60% des clics vont aux 3 premières positions dans les résultats des moteurs de recherche. Seulement 21 % des internautes effectuant une recherche cliquent sur plus d’un résultat.

Investir dans un site vitrine est donc un excellent début, seulement, être référencé en septième ou huitième page risque de rendre complètement caduque cet investissement.

Comment apparaître dans les premiers résultats des moteurs de recherche ?

Il existe deux manières d’apparaître en haut de page lorsque l’on entre dans la barre de recherche (Google, Bing, Yahoo…) un mot clé en rapport avec votre activité.

 

La première s’appelle le search engine advertising (SEA).

Il s’agit d’un service payant proposé par les moteurs de recherches permettant d’arriver avec certitude dans les premiers résultats. Dans le cas de Google, qui est quasiment en monopole sur ce marché, ce service s’appelle Google Adwords.

 

Les entreprises payant ce service sont celles qui apparaissent en haut accompagnant le sigle « Annonce » précédant le lien du site. Les prix pour bénéficier de ce service sont très variables, et cela peut s’avérer d’autant plus coûteux que votre domaine d’activité est concurrentiel. Cet investissement, mesuré par ce que Google appelle le coût par clic (CPC), est en effet déterminé par un système d’enchère.

 

À titre d’anecdote, le plus grand CPC jamais atteint est celui du mot-clé « serrurerie ». Le CPC de ce mot-clé était de l’ordre de 300 euros. Vous l’avez donc compris : il s’agit d’un véritable budget. Il requiert en parallèle un investissement de temps pour surveiller la rentabilité de cette dépense au regard du taux de conversion et du panier moyen provoqués par ces clics.

 

C’est la raison pour laquelle il existe une deuxième manière d’apparaître dans les premiers résultats. Celle-ci est tout à fait gratuite.

On l’appelle le search engine optimisation (SEO).

Le SEO désigne l’ensemble des méthodes qui visent à optimiser les mots clés présents sur votre site. L’objectif est que l’algorithme de Google les fassent ressortir et vous classent dans les premiers résultats. Le problème est l’inconstance des critères retenus par l’algorithme dans la classification des résultats. Son fonctionnement change tout le temps, il est par conséquent impossible d’être certain qu’on ne passe pas de la première place hors annonce à la sixième en quelques semaines. Il existe plus de 200 méthodes pour manipuler l’algorithme, certaines fonctionnent à coup sûr, d’autres deviennent rapidement obsolètes. Se tenir au courant des dernières techniques puis les mettre en oeuvre peut s’avérer coûteux pour un résultat incertain.

SEO

Dès lors, comment m’en sortir avec ces deux méthodes ?

En effet, le constat initial ne change pas : il est nécessaire pour votre site d’apparaître dans les premiers résultats. Avoir un site invisible est contre-productif. C’est la raison pour laquelle, en plus de proposer la refonte de votre site web, nous mettons l’accent sur le SEO et le SEA.

 

L’objectif qui nous habite pour nos clients est la conversion des internautes en acheteurs durables pour vos produits. Cela passe nécessairement par le fait d’augmenter votre visibilité sur le moteur de recherche le plus utilisé du monde.

 

Nous nous tenons constamment informés des techniques les plus efficaces de référencement naturel. Nous investissons le temps qu’il vous manque pour faire ce travail sur le long terme. A un coût bien plus raisonnable, surtout si vous êtes sur un secteur concurrentiel.

 

Pour obtenir une étude SEO sur mesure, contactez-nous.

 

* D’après Internet World Stats, le monde comptait 4,05 milliards d’internautes en 2017.