Rédaction web : écrire pour être lu et référencé

10 secondes c’est le temps moyen d’attention des internautes. Il faut aller droit au but !

 

Le content marketing est incontournable dans une stratégie de référencement naturel. Ecrire pour le web est un vrai art dont il faut maîtriser les règles pour sortir du lot. Voici un petit guide de rédaction web afin d’être lu et bien référencé sur les moteurs de recherche.

Tout d’abord, concentrez-vous sur le fond

Le contenu doit être pertinent et de qualité.

  • Un contenu = une idée = un message : n’envoyez pas plusieurs messages à la fois. Si votre contenu contient plusieurs idées, divisez-le et utilisez un langage qui correspond à votre image de marque.
  • Utilisez des mots-clés : Pour cela, commencez par constituer un champ sémantique. Si vous êtes dans la restauration, par exemple, il est logique de trouver dans vos textes les mots « brasserie, gastronomie, spécialité, … ».
  • Les moteurs de recherche tiennent compte du contenu des titres pour indexer les pages web. Réutilisez ces mots-clés sans exagération dans le corps du texte pour renforcer la cohérence du message.
    Si vous le souhaitez notre équipe Trafic peut réaliser des études de mots-clés et d’opportunités poussées pour votre site internet.

Les méthodes marketing pour une rédaction web efficace

La méthode AIDA (attention, intérêt, désir, action)
La méthode AIDA (attention, intérêt, désir, action)
  • La méthode AIDA, pour Attention, Intérêt, Désir et Action :
    Le plus important est sans doute le titre : c’est la première chose que voient les internautes, quel que soit le canal par lequel ils découvrent votre contenu. Et s’il n’est pas attractif, il y a de fortes chances que sa navigation s’arrête là.Encouragez donc l’internaute à poursuivre sa navigation (en suscitant son intérêt), par du contenu de qualité, illustré par des visuels.
    Il faut par la suite déclencher du désir chez lui. Le moyen le plus puissant est de prouver les bénéfices de ce que vous cherchez à vendre et d’augmenter votre crédibilité. Une bonne solution est d’utiliser des témoignages, certifications, …

    Enfin, le plus dur reste à faire : l’inciter à passer à l’action. On utilise alors un ou plusieurs call-to-action. Un bouton du type « acheter maintenant » ou « contactez-nous » menant directement à la page du produit que vous vendez ou le formulaire de contact.
    Découvrez le site de Webabyfoot qui utilise cette méthode dès sa première page !

Site internet de webabyfoot - location de baby-foot
La structure de ce site répond bien à la méthode AIDA : Attirer l’attention, susciter l’intérêt, donner envie et inciter à agir.
  • Les 5W (Who? What? Where? When? Why?) : une méthode anglo-saxonne, bien connue des journalistes, consistant à structurer le contenu d’un article grâce aux réponses apportées à ces 5 questions « qui ? quoi ? où ? quand ? pourquoi ? ».
    Ces 5 questions permettent d’apporter les informations les plus souvent demandées par l’internaute.
    Le site internet de Biotech Développement Conseils (une de nos dernières réalisations) illustre parfaitement l’utilisation de cette méthode pour structurer son contenu.

 

Site internet de Biotech Développement Conseils - réalisation KEOLIO
La section ‘About us’ de l’entreprise utilise la méthode des 5W.
  • La pyramide inversée : L’objectif est de donner à l’internaute dès les premières lignes ce qu’il est venu chercher. En hiérarchisant l’information, du plus important au moins important, vous capterez davantage son attention. Cette méthode est particulièrement adaptée aux lecteurs sur mobile qui ne voient que très peu d’informations affichés sur leur écran et ne font pas toujours l’effort de scroller.
    Quand on sait que 80 à 90% des internautes ne lisent pas un article jusqu’à la fin, ça confirme l’utilité de cette méthode.

Puis soignez la forme

  • Le balisage Hn :
    • La Balise H1 (ou titre) doit contenir les mots-clés principaux dans un maximum de 70 caractères. De plus il est conseillé de placer le mot-clé principal en début du titre.
    • Les Balises H2 (ou sous-titres) : les internautes lisent souvent en diagonale pour trouver rapidement l’information qu’ils cherchent. Aidez-les en organisant le texte en paragraphes dont les sous-titres contiennent des mots-clés secondaires (H2). Vous permettrez aux lecteurs de retrouver l’information souhaitée en un coup d’œil (et vous améliorerez votre référencement par la même occasion).
  • Une rédaction simple : Rédigez des phrases simples et courtes (sujet, verbe, complément, pas plus).
  • Des listes : Utilisez les listes à puces ou numérotées pour vos énumérations. Elles donnent du relief à la page et améliorent la lisibilité.
  • Des liens explicites : Évitez les liens  comme « cliquez ici », « page suivante ». Préférez les liens ciblés, avec des mots-clés, aux liens trop génériques.

 

Si vous utilisez WordPress pour votre site internet ou blog, l’outil de référencement Yoast vous sera utile. Il vous aidera à référencer votre page au mieux grâce à des conseils adaptés à votre activité. En effet, si vous suivez les bonnes pratiques énoncées précédemment, Yoast vous donnera de bons résultats. Et, cerise sur le gâteau, il vous dressera une liste de points à améliorer pour obtenir un très bon SEO !

 

 

En bref

Bien écrire pour le web consiste à structurer l’information pour la rendre plus rapidement et facilement accessible aux internautes mais aussi pour la rendre plus accessible aux moteurs de recherche et améliorer ainsi le référencement de votre site internet/blog.

 

Une rédaction soignée est l’une de vos meilleures armes pour le SEO.

 

Ce sujet vous a plu ? Nous vous conseillons d’aller plus loin avec l’article : Les 15 commandements du rédacteur web (SEMrush) .

 

Besoin d’aide pour y voir plus clair ? N’hésitez pas à contacter notre équipe Marketing pour davantage de conseils sur la rédaction pour le web.