Green IT ou l’informatique éco-responsable

On a longtemps pensé que l’informatique était plus écologique que le papier. Depuis quelques années, la prise de conscience de l’impact du numérique sur la planète pris de l’ampleur. De cette prise de conscience est née la notion de Green IT. Le Green IT (Green Information Technology) ou informatique verte, est un concept permettant de réduire l’empreinte écologique, économique et sociale des TIC (Technologies de l’Information et de la Communication), on parle aussi d’informatique éco-responsable. Cet article vous explique pourquoi l’informatique pollue et vous donne quelques astuces pour réduire son impact au quotidien.

Le numérique pollue plus que vous ne le pensez

Les impacts du numérique sur notre environnement sont nombreux. Les principales conséquences sont :

  • L’épuisement des ressources naturelles non renouvelables.
  • L’émission de gaz à effet de serre qui engendre un réchauffement global.
  • L’atteintes aux écosystèmes qui ont pour conséquence l’écroulement de la biodiversité (dégradation des environnements aquatiques, acidification de l’eau et des sols).

Saviez-vous que le numérique consomme 10 à 15% de l’électricité mondiale ? Cela représente l’équivalent de 100 réacteurs nucléaires et générerait 2% des émissions de gaz à effet de serre soit :

 

Représentation de la consommation électrique du numérique

L’empreinte numérique d’un salarié sur une année.

L’étude WeGreenIT, réalisée par WWF et Club Green IT, a pour but de quantifier l’empreinte numérique d’un salarié.

Elle a porté sur 24 grandes entreprises totalisant 775 000 utilisateurs, 3 millions d’équipements, et 55 000 m² de salles informatiques.

Les résultats obtenus pour l’empreinte numérique annuelle d’un salarié sont de :

  • 5 740 kWh d’énergie primaire
  • 800 kg de gaz à effet de serre
  • 14 000 L d’eau
  • 3 kg de déchets électroniques

Si bien qu’une journée de travail de 8h d’un salarié équivaut à :

  • 2 radiateurs de 600 W allumés pendant 8 h
  • 29 km en voiture (6 380 km / an)
  • Une douche de 63 L (13 914 L / an)
  • 15 g de déchets électroniques (soit un smartphone tous les 10 jours)

Le saviez-vous ?

Chiffres clés

Agir pour moins polluer au travail

De manière générale il faut respecter la règle des 4 R.

 

règles des 4R

Voici quelques solutions pour vous aider à réduire votre impact environnemental.

Les emails

  • Triez et supprimez vos emails régulièrement.
  • Désabonnez-vous des newsletters inutiles (Cleanfox permet de se désabonner des newsletters reçues).
  • Évitez les pièces jointes importantes ou compressez-les.
  • Envoyez vos photos en basse résolution.
  • Limitez le nombre de destinataires lors de l’envoi d’un email.
  • Ajoutez à votre signature mail la mention « N’imprimez ce mail que si c’est vraiment nécessaire. » et évitez les signatures graphiques (avec images).

La navigation sur le web

  • N’utilisez les recherches internet que lorsque c’est vraiment nécessaire.
  • Enregistrez les sites que vous visitez fréquemment en favoris. Cela évite l’usage de requêtes pour les retrouver.
  • Fermez vos onglets inactifs.
  • Choisissez un moteur de recherche responsable du type Ecosia, Lilo ou Ecogine.

Pour les entreprises

  • Allongez la durée de vie des matériels en favorisant le réemploi et le reconditionné.
  • Adoptez une conception responsable pour mes services numériques.
  • Optimisez la mobilité des salariés (télétravail, inciter au vélo, covoiturages…).
  • Utilisez la visioconférence avec vos clients.
  • Réduisez les impressions et collectez le papier sans le froisser.
  • Utilisez une électricité fabriquée à partir d’une énergie primaire renouvelable (panneaux solaires par exemple).
  • Débranchez tout ce qui peut l’être, aussi souvent que possible.

Chez moi aussi, j’agis !

  • Je limite l’usage du Cloud au strict nécessaire,
  • Je baisse la luminosité de mon écran,
  • Je débranche mes appareils quand ils sont pleinement chargés ou après usage,
  • J’éteins ma box et le boîtier TV le soir avant d’aller me coucher.

Conclusion

Le numérique est devenu aujourd’hui indispensable dans notre quotidien, que ce soit dans notre vie privée ou professionnelle, engendrant une forte pollution.
Pour y remédier, de bonnes habitudes simples et rapides peuvent être adoptées. Un travail collectif qui permettrait de ralentir la croissance des émissions de gaz à effet de serre.
De plus, pour les moins convaincus, rappelons que toutes ces solutions permettent également de réaliser de réelles économies financières.

Au sein de notre agence, nous mettons en place des bonnes pratiques pour réduire au maximum notre impact.

Sources :

https://www.greenit.fr
https://www.fournisseur-energie.com
https://www.wwf.fr
https://fr.wikipedia.org