Les bonnes pratiques SEO pour générer du business en 2020

bonnes pratiques SEO en 2020

Ce n’est pas la première (ni la dernière fois) que nous rédigeons des conseils en matière de référencement naturel.  Mais on se dit qu’un petit rappel ne fait jamais de mal, d’autant plus que Google met régulièrement à jour ses consignes. Voici donc quelques bonnes pratiques SEO à jour pour ce début d’année 2020.

 

Le SEO, ou référencement naturel, est un ensemble d’actions et de bonnes pratiques pour faire apparaître un site internet en bonne position dans les moteurs de recherche.

Par l’amélioration du référencement,  ces actions vous permettent de générer du trafic sur votre site, d’augmenter vos conversions et ainsi améliorer votre chiffre d’affaires.

 

Pour commencer, la base pour être bien référencé est d’avoir un site bien structuré et responsive.

Bonne pratique n°1 : Le contenu

 

L’une des bases fondamentales du SEO est la rédaction de contenu.

 

En rédigeant du contenu destiné à l’utilisateur, Google considère votre site comme pertinent pour celui-ci. Il favorisera donc votre article ou votre page dans ses résultats de recherche.

De plus la rédaction de contenu est le seul moyen d’intégrer des termes-clés dans votre site de manière naturelle. L’ajout de ces mots-clés améliorera donc votre pertinence et donc votre référencement.

 

En augmentant ainsi votre trafic, vous augmenterez également le nombre de client potentiel pour votre site internet.

Pour rédiger du contenu optimisé pour votre site, vous pouvez retrouver nos conseils dans un précédent article : Rédaction Web : écrire pour être lu et référencé.

 

Bonne pratique n°2 : Le temps de chargement du site

Après avoir annoncé en 2017 que plus de la moitié des utilisateurs de smartphone fermaient l’onglet d’une page internet si le site n’était pas totalement chargé après 3 secondes, la vitesse de chargement d’une page web a été ajouté à la liste des critères de positionnement dans le moteur de recherche Google.

 

Mais en améliorant le temps de chargement de votre site internet, vous n’augmenterez pas seulement votre positionnement dans les moteurs de recherche.

Selon une étude (Akamai et Forrester Research) menée sur l’impact du temps de chargement par rapport au business généré, il semblerait que cette bonne pratique SEO ait plus d’un tour dans son sac.

L’étude en quelques chiffres :

  • Shopzilla a passé son temps de chargement de 7 à 2 secondes, et a augmenté son CA de 7% à 12%.
  • Amazon s’est aperçu qu’en augmentant son temps de chargement de 100 ms, il perdait 1% de ses ventes.
  • Google s’est également rendu compte que 500 ms de plus, c’est 20% de recherche en moins.
  • 2 secondes de plus chez Bing, et c’est plus de 4% de revenu en moins par utilisateur.

Bonne pratique n°3 : L’usage des « featured snippet »

Les « featured snippets » sont des balises qui permettent à Google de comprendre que le contenu mis en avant sur votre site répond à une question ou à une interrogation, ou encore donne une définition.

 

Dans les résultats de recherche, souvent, les « featured snippets » apparaissent sous forme de liste, de paragraphe ou de tableau. Mais surtout ils apparaissent en « position 0 » dans les résultats de recherche.

 

Voici un exemple dans les résultats de Google :

bonnes pratiques SEO - featured snippet

Encore une fois, dans cette pratique, on privilégiera un contenu travaillé et précis.

Bonne pratique n°4 : Anticiper la recherche vocale

Que ce soit par le biais de Google (le fameux « ok Google), ou bien par Alexa ou Siri, 25% des internautes français de 16-64 ans utilisent désormais la recherche ou la commande vocale chaque mois*. Par conséquent, il est important de prévoir des termes clés dans votre site internet qui prendront en compte cette pratique de plus en plus courante. L’usage des mots-clés de longue traîne semble donc recommandé pour répondre au mieux aux besoins des utilisateurs.

 

Pour cela, intégrer des mots-clés sous forme de questions ou des phrases complètes semble être le plus adapté.

Google Analytics intégrera bientôt les résultats de ces recherches dans ses dashboards.

 

Avec ces bonnes pratiques à jour pour 2020, vous avez maintenant une base d’ingrédients pour que votre site soit le mieux référencé possible sur les moteurs de recherche.

L’équipe KEOLIO peut vous accompagner dans votre stratégie de référencement naturel.

 

*Sources : Digital Report France 2020, We are Social

Rédaction web : écrire pour être lu et référencé

écrire pour le web

10 secondes c’est le temps moyen d’attention des internautes. Il faut aller droit au but !

 

Le content marketing est incontournable dans une stratégie de référencement naturel. Ecrire pour le web est un vrai art dont il faut maîtriser les règles pour sortir du lot. Voici un petit guide de rédaction web afin d’être lu et bien référencé sur les moteurs de recherche.

Tout d’abord, concentrez-vous sur le fond

Le contenu doit être pertinent et de qualité.

  • Un contenu = une idée = un message : n’envoyez pas plusieurs messages à la fois. Si votre contenu contient plusieurs idées, divisez-le et utilisez un langage qui correspond à votre image de marque.
  • Utilisez des mots-clés : Pour cela, commencez par constituer un champ sémantique. Si vous êtes dans la restauration, par exemple, il est logique de trouver dans vos textes les mots « brasserie, gastronomie, spécialité, … ».
  • Les moteurs de recherche tiennent compte du contenu des titres pour indexer les pages web. Réutilisez ces mots-clés sans exagération dans le corps du texte pour renforcer la cohérence du message.
    Si vous le souhaitez notre équipe Trafic peut réaliser des études de mots-clés et d’opportunités poussées pour votre site internet.

Les méthodes marketing pour une rédaction web efficace

La méthode AIDA (attention, intérêt, désir, action)
La méthode AIDA (attention, intérêt, désir, action)
  • La méthode AIDA, pour Attention, Intérêt, Désir et Action :
    Le plus important est sans doute le titre : c’est la première chose que voient les internautes, quel que soit le canal par lequel ils découvrent votre contenu. Et s’il n’est pas attractif, il y a de fortes chances que sa navigation s’arrête là.Encouragez donc l’internaute à poursuivre sa navigation (en suscitant son intérêt), par du contenu de qualité, illustré par des visuels.
    Il faut par la suite déclencher du désir chez lui. Le moyen le plus puissant est de prouver les bénéfices de ce que vous cherchez à vendre et d’augmenter votre crédibilité. Une bonne solution est d’utiliser des témoignages, certifications, …

    Enfin, le plus dur reste à faire : l’inciter à passer à l’action. On utilise alors un ou plusieurs call-to-action. Un bouton du type « acheter maintenant » ou « contactez-nous » menant directement à la page du produit que vous vendez ou le formulaire de contact.
    Découvrez le site de Webabyfoot qui utilise cette méthode dès sa première page !

Site internet de webabyfoot - location de baby-foot
La structure de ce site répond bien à la méthode AIDA : Attirer l’attention, susciter l’intérêt, donner envie et inciter à agir.
  • Les 5W (Who? What? Where? When? Why?) : une méthode anglo-saxonne, bien connue des journalistes, consistant à structurer le contenu d’un article grâce aux réponses apportées à ces 5 questions « qui ? quoi ? où ? quand ? pourquoi ? ».
    Ces 5 questions permettent d’apporter les informations les plus souvent demandées par l’internaute.
    Le site internet de Biotech Développement Conseils (une de nos dernières réalisations) illustre parfaitement l’utilisation de cette méthode pour structurer son contenu.

 

Site internet de Biotech Développement Conseils - réalisation KEOLIO
La section ‘About us’ de l’entreprise utilise la méthode des 5W.
  • La pyramide inversée : L’objectif est de donner à l’internaute dès les premières lignes ce qu’il est venu chercher. En hiérarchisant l’information, du plus important au moins important, vous capterez davantage son attention. Cette méthode est particulièrement adaptée aux lecteurs sur mobile qui ne voient que très peu d’informations affichés sur leur écran et ne font pas toujours l’effort de scroller.
    Quand on sait que 80 à 90% des internautes ne lisent pas un article jusqu’à la fin, ça confirme l’utilité de cette méthode.

Puis soignez la forme

  • Le balisage Hn :
    • La Balise H1 (ou titre) doit contenir les mots-clés principaux dans un maximum de 70 caractères. De plus il est conseillé de placer le mot-clé principal en début du titre.
    • Les Balises H2 (ou sous-titres) : les internautes lisent souvent en diagonale pour trouver rapidement l’information qu’ils cherchent. Aidez-les en organisant le texte en paragraphes dont les sous-titres contiennent des mots-clés secondaires (H2). Vous permettrez aux lecteurs de retrouver l’information souhaitée en un coup d’œil (et vous améliorerez votre référencement par la même occasion).
  • Une rédaction simple : Rédigez des phrases simples et courtes (sujet, verbe, complément, pas plus).
  • Des listes : Utilisez les listes à puces ou numérotées pour vos énumérations. Elles donnent du relief à la page et améliorent la lisibilité.
  • Des liens explicites : Évitez les liens  comme « cliquez ici », « page suivante ». Préférez les liens ciblés, avec des mots-clés, aux liens trop génériques.

 

Si vous utilisez WordPress pour votre site internet ou blog, l’outil de référencement Yoast vous sera utile. Il vous aidera à référencer votre page au mieux grâce à des conseils adaptés à votre activité. En effet, si vous suivez les bonnes pratiques énoncées précédemment, Yoast vous donnera de bons résultats. Et, cerise sur le gâteau, il vous dressera une liste de points à améliorer pour obtenir un très bon SEO !

 

 

En bref

Bien écrire pour le web consiste à structurer l’information pour la rendre plus rapidement et facilement accessible aux internautes mais aussi pour la rendre plus accessible aux moteurs de recherche et améliorer ainsi le référencement de votre site internet/blog.

 

Une rédaction soignée est l’une de vos meilleures armes pour le SEO.

 

Ce sujet vous a plu ? Nous vous conseillons d’aller plus loin avec l’article : Les 15 commandements du rédacteur web (SEMrush) .

 

Besoin d’aide pour y voir plus clair ? N’hésitez pas à contacter notre équipe Marketing pour davantage de conseils sur la rédaction pour le web.

 

 

Pourquoi votre site doit-il être mobile-first ?

Pourquoi votre site doit-il être mobile-first ?

Depuis la création du web, les sites sont conçus sur et pour les ordinateurs de bureau. Avec l’arrivée des smartphones dans nos poches,  les actions et achats se font de plus en plus sur nos mobiles. Nos modes de consommation évoluent, les sites doivent évoluer avec et devenir mobile-first.

Pour les agences, l’objectif aujourd’hui est donc de concevoir des sites pensés mobile qui s’adapteront ensuite sur tous les autres formats.

Qu’est-ce qu’un site Mobile-First ?

Le principe du mobile-first est de concevoir la structure du site pour qu’il soit correctement affiché sur tous les appareils mobiles en premier lieu, sur lesquels on ajoutera ensuite des surcouches d’affichage pour les autres formats d’écran (ordinateurs et tablettes).

Depuis 2015, Google favorise les sites conçus de cette manière dans les SERPs (les résultats de recherche). En effet, ces site s’affichent plus rapidement et correctement sur la plupart des supports, ce qui pour Google est un critère primordial.

 

Les utilisateurs et leurs écrans

La résolution de 360×640 pixels est la plus utilisée dans le monde et en France (à 17,1% et 13,7% respectivement), cela correspond à l’affichage d’écran mobile. En deuxième place se positionnent les ordinateurs portables avec une résolution de 1366×768 pixels au niveau mondial (10%) et en France nous avons l’ordinateur de bureau en 1920×1080 pixels (11,7%).

 

Statistiques des résolutions d’écran utilisées dans le monde sur les 12 derniers mois

Source : http://gs.statcounter.com/screen-resolution-stats

 

Statistiques des résolutions d’écran utilisées en France sur les 12 derniers mois

Source : http://gs.statcounter.com/screen-resolution-stats/all/france

Le trafic mobile en première position

 

En 2016, le trafic mobile a historiquement dépassé pour la première fois le trafic de bureau.

 

Selon le bilan 2018 du e-commerce en France de la Fédération e-commerce et vente à distance , les achats sur mobiles franchissent un nouveau cap :

  • D’après leur panel, le volume des ventes sur mobile a augmenté de 16% en 2018 par rapport à 2017.
  • Ce volume de vente représente 30% du volume d’affaires total des sites participants (vs 27% en 2017).
  • En 2018 la barre des 90 milliards € de ventes a été franchie.
  • En suivant cette dynamique, 100 milliards d’euros de chiffre d’affaires attendus en 2019.
Source : Illustration Mobile first par Walter Stéphanie

 

Au-delà des nouvelles propriétés du CSS 3 le flex, qui doit rendre obsolète ou nettement moins présent le « float », les développeurs organisent leur code pour qu’il soit responsive et d’autant plus pour le mobile-first.

 

Le 26 mars 2018, Google a officiellement annoncé le début du premier déploiement de l’indexation mobile. Depuis le 1er juillet 2019 Googlebot utilise désormais principalement l’agent Smartphone pour explorer et indexer les pages.

(Source : Se préparer à l’indexation orientée mobile)

Comment savoir si mon site est mobile first ?

Pour savoir si votre site est mobile ou responsive, vous pouvez utiliser :

Ou

 

L’outil Lighthouse de Google donne accès à un audit complet des performances de ses pages web à partir du navigateur Chrome et son DevTools.

 

Les outils comme le framework Bootstrap ou les thèmes récents de WordPress sont pensés mobile-first. Toutefois vous pouvez encore les optimiser pour le mobile avec la technologie AMP (Accelerated Mobile Pages) open source proposée et soutenue par Google qui est un moyen facile de charger instantanément vos pages sur un appareil mobile.

 

  • Pour Bootstrap vous pouvez passer par un outil en ligne comme https://uncss-online.com qui changera votre CSS mais il faudra aussi changer les tags de vos balises HTML par ceux de AMP.  Retrouvez le guide complet du projet AMP pour plus d’informations.

 

 

Vous l’installez et ce dernier créera automatiquement les URLs et les balises au format AMP. Il prend en compte les différents formats de médias, les tweets, les embeds, les vidéos Youtube, instagram, etc…

Gardez à l’esprit qu’il n’y a pas d’intérêt d’y passer autre chose que des articles.

Ensuite, il suffit de quelques jours pour que Google vienne crawler et indexer vos pages AMP puis vérifier l’état de l’indexation ou les erreurs AMP depuis la Search Console.

 

Vous aurez aussi un bon aperçu du résultat avec le plugin SEOquake pour Chrome dans l’onglet DIAGNOSTIC à la section Conformité mobile.

Voici les consignes relatives à l’AMP dans la recherche Google.

 

Quelle est la prochaine étape ?

 

Les habitudes des consommateurs orientent nos développements et le principal moteur de recherche (Google) avec 94,2% de part de marché en France (92% dans le monde) rythme leurs évolutions.

 

Dans une agence digitale comme KEOLIO, le CTO (Chief Technical Officer) et le Directeur Conseil en Trafic se complémentent totalement en faisant le lien entre la structure, la mise en place de données (ainsi que de contenu) d’un site web et l’indexation du site par les moteurs de recherches.

SEO, SEA : ces techniques qui rendent votre entreprise plus visible que jamais

SEO agence digitale spécialiste du référencement naturel

En vous disant qu’il est essentiel pour votre entreprise de posséder un site web à l’heure où plus de 4 milliards d’individus* utilisent internet dans le monde, on ne vous apprend rien.

Toutefois, vous ne mesurez peut-être pas encore l’importance du positionnement de ce site dans les résultats des moteurs de recherches comme Google.

 

En effet, une étude réalisée par l’équipe de business2community en novembre 2017 révèle que 60% des clics vont aux 3 premières positions dans les résultats des moteurs de recherche. Seulement 21 % des internautes effectuant une recherche cliquent sur plus d’un résultat.

Investir dans un site vitrine est donc un excellent début, seulement, être référencé en septième ou huitième page risque de rendre complètement caduque cet investissement.

Comment apparaître dans les premiers résultats des moteurs de recherche ?

Il existe deux manières d’apparaître en haut de page lorsque l’on entre dans la barre de recherche (Google, Bing, Yahoo…) un mot clé en rapport avec votre activité.

 

La première s’appelle le search engine advertising (SEA).

Il s’agit d’un service payant proposé par les moteurs de recherches permettant d’arriver avec certitude dans les premiers résultats. Dans le cas de Google, qui est quasiment en monopole sur ce marché, ce service s’appelle Google Adwords.

 

Les entreprises payant ce service sont celles qui apparaissent en haut accompagnant le sigle « Annonce » précédant le lien du site. Les prix pour bénéficier de ce service sont très variables, et cela peut s’avérer d’autant plus coûteux que votre domaine d’activité est concurrentiel. Cet investissement, mesuré par ce que Google appelle le coût par clic (CPC), est en effet déterminé par un système d’enchère.

 

À titre d’anecdote, le plus grand CPC jamais atteint est celui du mot-clé « serrurerie ». Le CPC de ce mot-clé était de l’ordre de 300 euros. Vous l’avez donc compris : il s’agit d’un véritable budget. Il requiert en parallèle un investissement de temps pour surveiller la rentabilité de cette dépense au regard du taux de conversion et du panier moyen provoqués par ces clics.

 

C’est la raison pour laquelle il existe une deuxième manière d’apparaître dans les premiers résultats. Celle-ci est tout à fait gratuite.

On l’appelle le search engine optimisation (SEO).

Le SEO désigne l’ensemble des méthodes qui visent à optimiser les mots clés présents sur votre site. L’objectif est que l’algorithme de Google les fassent ressortir et vous classent dans les premiers résultats. Le problème est l’inconstance des critères retenus par l’algorithme dans la classification des résultats. Son fonctionnement change tout le temps, il est par conséquent impossible d’être certain qu’on ne passe pas de la première place hors annonce à la sixième en quelques semaines. Il existe plus de 200 méthodes pour manipuler l’algorithme, certaines fonctionnent à coup sûr, d’autres deviennent rapidement obsolètes. Se tenir au courant des dernières techniques puis les mettre en oeuvre peut s’avérer coûteux pour un résultat incertain.

SEO

Dès lors, comment m’en sortir avec ces deux méthodes ?

En effet, le constat initial ne change pas : il est nécessaire pour votre site d’apparaître dans les premiers résultats. Avoir un site invisible est contre-productif. C’est la raison pour laquelle, en plus de proposer la refonte de votre site web, nous mettons l’accent sur le SEO et le SEA.

 

L’objectif qui nous habite pour nos clients est la conversion des internautes en acheteurs durables pour vos produits. Cela passe nécessairement par le fait d’augmenter votre visibilité sur le moteur de recherche le plus utilisé du monde.

 

Nous nous tenons constamment informés des techniques les plus efficaces de référencement naturel. Nous investissons le temps qu’il vous manque pour faire ce travail sur le long terme. A un coût bien plus raisonnable, surtout si vous êtes sur un secteur concurrentiel.

 

Pour obtenir une étude SEO sur mesure, contactez-nous.

 

* D’après Internet World Stats, le monde comptait 4,05 milliards d’internautes en 2017.

Pourquoi Google Search Console est un outil indispensable pour votre site web ?

Google offre une panoplie d’outils pour indexer, analyser, sécuriser ou optimiser son site internet. Search Console (anciennement Webmaster Tools) est un outil précieux pour tout webmaster. En plus d’être gratuit, il donne accès à un tableau de bord complet. Il est également très simple d’utilisation dédié à votre site et à son bien-être ! Focus sur les fonctionnalités les plus intéressantes de cet outil.

Installer Search Console

Une fois votre site internet mis en ligne sur son URL définitive, rendez-vous sur Google Search Console et « Ajoutez une propriété ». Important : Veillez à indiquer le bon préfixe (http ou https) et la bonne version de l’URL (avec ou sans www).
Plusieurs méthodes vous sont ensuite proposées afin de lier l’outil au site et de prouver que vous en êtes bien le propriétaire. Nous vous conseillons de choisir l’option la plus rapide : valider avec Google Analytics (si celui-ci est déjà en place sur votre site).

Atout n° 1 : Suivre l’indexation de votre site

Search Console vous permet de visualiser la courbe du trafic reçu depuis Google. Il vous indique aussi quels mots-clés ont mené à votre site depuis les résultats de recherche. Pratique, non ?

Dans l’onglet Trafic de Recherche > Analyse de la Recherche, retrouvez les requêtes, le CTR (taux de clics) et la position moyenne de votre site dans les résultats de recherche. Search Console fourni des données sur une période allant jusqu’à 90 jours.

Google Search Console - Analyse de la recherche KEOLIO

Vous n’êtes pas référencé sur les mots-clés que vous ciblez ? Il ne vous reste plus qu’à améliorer la qualité de vos pages et travailler vos contenus en fonction de ceux-ci. Notre Pôle Traffic vous accompagne dans l’amélioration de votre SEO.

Atout n° 2 : Connaître l’état de santé de votre site

Un code malicieux peut s’intégrer dans le contenu de vos pages et le cacher aux yeux de Google. Horreur pour votre référencement ! Google Search Console, vous informe des éventuelles erreurs d’exploration.
Les erreurs d’URLs (liens brisés, erreur 404), de robots.txt (votre sitemap), de connectivité au serveur (pour cause de lenteur ou autre).

Google Search Console - Etat du site
Le meilleur affichage que vous pouvez espérer dans la partie État du site !

De plus, Search Console analyse aussi l’ergonomie de votre site sur mobile, la validité de votre certificat SSL…

Les alertes emails de Search Console vous permettent de réagir rapidement en cas d’anomalie.

Atout n°3 : Explorer votre site comme Google

La fonctionnalité « Explorer comme Google » permet de voir une page de votre site telle que Google la voit. Utilisez cette option pour détecter des différences visuelles entre ce que voit un visiteur humain et ce que voit le bot Google.

Après ce test d’affichage, vous pouvez forcer les robots à venir indexer votre site.  En effet, si vous avez effectué d’importantes modifications dessus, ou tout simplement si vous venez de le mettre en ligne.

Notre agence digitale Google Partner vous accompagne pour prendre une longueur d’avance avec les outils Google, contactez-nous 😉

Comment l’Inbound Marketing augmente l’efficacité de votre force de vente ?

Aujourd’hui, avec l’ère du digital les acheteurs BtoB et BtoC sont encore plus sollicités qu’auparavant, aussi bien sur les médias traditionnels que sur les médias digitaux. Les acheteurs s’opposent de plus en plus à la publicité intempestive et aux sollicitations téléphoniques. Quelles solutions alors ?

L’inbound marketing se définit comme une stratégie de marketing digitale basée sur les nouveaux canaux de communications digitaux tels que les réseaux sociaux, les moteurs de recherche et les blogs. Cette stratégie requière un ciblage précis et personnalisé de l’audience avec des contenus de très haute qualité afin de générer un maximum de leads.

L’inbound marketing offre une meilleure compréhension du comportement des acheteurs pour la force de vente

Forrester Research affirme que 90% du parcours d’achat serait déjà accompli avant même qu’un prospect prenne contact avec un commercial. Par conséquent votre force de vente doit s’adapter à ce nouveau comportement d’achat en apportant aux prospects une expertise supplémentaire par des conseils et des informations personnalisés.

La définition des buyers personas : une étape incontournable pour la force de vente

Les buyers personas sont à définir par l’équipe commerciale et marketing, ils définissent vos prospects idéaux.

Selon Stéphane Truphème, « les persona sont des représentations fictives permettant de caractériser précisément les motivations et les comportements des clients ou consommateurs qui choisissent d’acheter vos produits, services ou solution sur le Net. Ils représentent ainsi un outil stratégique pour convaincre ses cibles de nous choisir plutôt que de choisir nos concurrents ou le statu quo ». Les persona sont une représentation fictive des clients « idéaux » basés sur de vraies données et quelques hypothèses. Ils doivent aider à mieux comprendre le comportement des clients sur les canaux digitaux et ainsi à orienter la production de contenus en fonction de leurs besoins spécifiques et de leurs préoccupations. Définissez donc vos buyers personas.

L’inbound marketing crédibilise l’expertise de la force de vente

L’expertise de votre force de vente se définit par sa capacité à connaître parfaitement les produits et services qu’elle dispense mais surtout de proposer les solutions les plus adaptées et personnalisées à vos clients. Grâce aux contenus de qualité proposés sur vos sites web (études de cas, réalisations, livre blanc, études de marché..etc.) votre force de vente possédera de nombreuses informations clés à partager à vos prospects, ce qui vous assurera une position d’expert dans le secteur d’activité de votre entreprise.

Une augmentation du nombre de leads

L’objectif final d’une stratégie d’inbound marketing est d’augmenter le nombre de leads qualifiés pour la force de vente :

La relation acheteur/vendeur est renforcée

Par la présence de votre force de vente sur les réseaux sociaux, par exemple, vos commerciaux peuvent s’inscrire sur des groupes professionnels en rapport avec leur secteur d’activité, découvrir des prospects potentiels, partager de l’information en direct à vos clients et inviter vos clients à vous recommander ou à déposer un avis sur la page de votre société. De plus, Linkedin et Facebook offrent aujourd’hui un système de chat en ligne, ce qui permet une interaction directe, moins formelle, et donc de tisser une relation acheteur/vendeur de qualité et de proximité.

L’inbound marketing, vous intéresse ? Rencontrez-nous à l’agence pour en discuter autour d’un café 😉

Les recherches associées de Google pour améliorer votre référencement naturel

Les recherches associées de Google

En plus de vous aider du planificateur, pour obtenir des idées de mots-clés sur lesquels positionner son référencement naturel, les recherches associées de Google peuvent aussi être bénéfiques grâce à l’aperçu massif qu’elles donnent à propos de vos clients et de leurs intentions.

Les recherches associées de Google : La clé pour améliorer son référencement naturel

Pour Google, il est important que vous compreniez l’intention de vos utilisateurs quand ils effectuent une recherche. Si vous comprenez cela, vous pouvez créer un contenu pertinent et précieux que Google n’aura aucun problème à diffuser en première position lors d’une requête. Pourquoi ? Parce que vous avez montré que vous comprenez vos clients.
Cependant comprendre l’intention d’un internaute n’est pas toujours facile. Même en essayant de se placer du côté de celui-ci en imaginant ces termes de recherches, nous ne mettons pas toujours en avant les bons mots.
C’est ici qu’interviennent les recherches associées de Google, soit les huit propositions de recherche possible au bas d’une page de résultats. 

Exemple de résultats de recherches associées :

Pour la requête : « Améliorer sa position Google » la recherche connexe déclenche ce résultat :

Vous pouvez également voir les résultats en direct en cliquant ici !

Grâce aux recherches associées, vous pouvez obtenir des informations plus précises sur vos clients afin de pouvoir créer du contenu pertinent qui les intéresse, et qui saura dynamiser votre référencement.

Les recherches connexes pour mieux comprendre l’intention de l’utilisateur

Google a mis à jour Hummingbird (Colibri en Français) en 2013 pour aider le moteur de recherche à comprendre le contexte et l’intention derrière une requête de recherche. Grâce à ses recherches associées, Google vous permet d’exploiter l’intention de l’utilisateur qui n’a pas encore été satisfaite par vos concurrents.
Il vous faudra donc vous poser les bonnes questions avec les informations que Google aura mis à votre disposition, afin de satisfaire l’internaute lors de sa recherche :
1. Quelles intentions sont servies et lesquelles ne le sont pas ?
2. Quels autres mots-clés associés pouvez-vous inclure dans votre référencement ?
3. À quelles autres questions pouvez-vous répondre ?

Plus vous couvrirez de terrain et plus vous deviendrez pertinent pour Google lors d’une recherche. De plus, votre référencement s’améliorera sur le réseau de recherche.
Google ne cesse de faire évoluer ses algorithmes de jour en jour afin d’améliorer l’expérience utilisateur. C’est pourquoi vous devez passer du temps à analyser les recherches associées à vos mots-clés et à les utiliser pour en savoir plus sur le profil de vos utilisateurs.

Experte en référencement SEO/SEA, notre agence digitale peut vous aider à améliorer votre positionnement. N’hésitez pas à prendre contact avec nous afin d’améliorer vos performances sur Google !